La Résidence-service

Le contexte : Le logement et l'accueil de nos aînés

Le logement et l’accueil des personnes âgées sont devenus un enjeu de société. On connaît les dimensions de cet enjeu. Voici les principales :

  • le vieillissement de la population, couplée à une bonne santé de plus en plus longue pour nombre de personnes âgées, implique des changements de logement tout au long de la vie avant, le cas échéant, d’entrer dans une maison de repos ;
  • les personnes âgées ont besoin d’un logement ou d’un hébergement qui tienne compte de leur état de santé, de leurs besoins de soins, de sécurité, de facilité en matière de mobilité, etc. et de leurs préférences ;
  • les besoins sont multiples et divers, d’où toute l’importance de disposer d’un ensemble de formules, formant un continuum, allant du maintien au domicile jusqu’à la maison de repos, parfois pour des séjours temporaires ;
  • parmi les formules de logement de personnes âgées qui prennent une place croissante, il y a la résidence-service.

Un constat

Les personnes à petits revenus vieillissent comme les autres. Celles qui ont la chance d’être logées dans un logement social ne le quittent pas facilement, d’une part parce que comme beaucoup de locataires, elles manifestent un attachement à leur logement, même si elles doivent acquitter un supplément  pour les chambres inoccupées, et d’autre part parce qu’il leur est difficile de trouver un logement adapté à leur âge et souhaits à des conditions financières acceptables. Pourtant ces personnes aussi peuvent vouloir bénéficier  du confort et de la sécurité apportées par une résidence-service. Or, ces personnes, comme les autres personnes à petits revenus, ne peuvent s’offrir un logement dans une résidence-service privée vu les loyers pratiqués (le plus souvent au-delà de 800-900 €/mois).

Un projet global

Sur cette base, il était donc intéressant de développer des résidences-service sociales prenant ce qu’il y a de mieux dans les deux démarches et législations : des loyers abordables, fixés en fonction des revenus, et un lieu de vie confortable et sécurisant pour des personnes vieillissantes mais encore valides et autonomes.

 Photomontage du projet en 3D – entrée principale

Une opportunité pour une première expérience

Jambes a la chance d’être le lieu de convergence de deux projets, menés dans un premier temps de manière séparée : le projet de 28 logements sociaux pour le Foyer Jambois et le projet de 12 logements en résidence-service par le CPAS de Namur. Nous avons décidé, après de fructueuses discussions, que rapprocher ces deux projets constituait une magnifique opportunité, à la fois parce que cela permettrait une expérience-pilote dans le cadre du projet global présenté ci-dessus et parce que cela augmenterait la capacité de financer la dimension sociale du projet.

Il s’agit ici d’une première expérience. En effet, cette expérience-pilote a incité la Ministre de l’action sociale (Eliane TILLIEUX) et le Ministre du Logement (Jean-Marc NOLLET) à réfléchir à la mise en place des dispositifs réglementaires et financiers nécessaires pour permettre à d’autres de lancer des projets semblables.

Concrètement

Nos instances respectives ont donc décidé de "fusionner" ces deux projets en édifiant 40 logements répondant à notre projet de logements sociaux réservés prioritairement à des personnes à petits revenus et bénéficiant des mêmes facilités qu’une résidence-service.

Le terrain retenu est un terrain jouxtant la MR(S) Les Chardonnerets (CPAS de Namur), située à Jambes. La proximité de ces logements avec une MR(S) maximisera – qualitativement et quantitativement – les services rendus.

La mixité sociale (à savoir des personnes de différents revenus) sera recherchée et rendue possible par le nombre total de logements qui sera construit. Les personnes issues des sociétés de logement auront priorité pour accéder aux logements de notre résidence-service sociale.

Description / Programme

Construction d’une résidence-service de 40 logements 1 chambre (min 53 m²) ;

  • 28 logements pour le Foyer Jambois;
  • 12 logements pour le CPAS;
  • 1 espace pour la petite enfance pour le CPAS;
  • 2 chambres d’appoint pour le CPAS;
  • 1 liaison fonctionnelle entre la RS et la MR existante.

Adjudicataire de l’appel d’offre

Association momentanée de :

 Entreprise :  S.M. Dherte-Istasse sa & Dherte sa
   Rue de l'Abbaye 20-22 à 5000 NAMUR
 Auteur de projet:  Bureau d'architecture "Atelier de l'arbre d'or"
   Rue du Lombard 65 à 5000 NAMUR